Ruga del leone, 2019

Résine Acrystal Aqua, inox, tuyau en silicone, pompe, plexiglas.

Trois mascarons de fontaine qui reprennent certaines Bocca di Leone à Venise et aux alentours. Celles-ci étaient incrustées dans l’espace public et servaient, au XIVe siècle, de dispositif étatique pour diverses dénonciations secrètes. Les billets étaient déposés dans leur bouche à la manière d’une boîte aux lettres. Chacune d’elle possède une forme singulière qui semble raconter une histoire propre. Ces haut-reliefs deviennent ici des fontaines dont l’eau ruisselle par leurs bouches. Seul le titre donne un indice concernant leur contexte d’origine (en effet, la ride du lion est une ride d’expression apparaissant entre les sourcils lorsque ceux-ci sont froncés).Le bassin en verre acrylique suggère un dispositif muséal renforçant l’aspect archéologique des artefacts sculptés. Cette série de sculptures est montrée pour la première fois à Lugano, ville située dans la partie italienne de la suisse.

Modelage de deux positifs en terre: Charlotte Teasdale.

Crédits photographiques: Muriel Heidiger

Merci à Harold Bouvard, Alessandro Di Pietro, Marine Kaiser, Tayeb Kendouci, Paul Lannes, Materiuum, Sonnenstube & Spazio Morel.